Impatience ou paresse

Peut être commencez vous parfois à être un peu impatient ? Impatient de passer à l’exercice suivant, impatient de finir une séance, impatient de voir quelques bienfaits sur votre vie quotidienne.

Exiger des résultats tout de suite ressemble plutôt à un caprice: tous les apprentissages (marche, lecture, vélo, conduite automobile, tennis) ont pris du temps. Ou bien est ce de la paresse ?

Identifiez ces pensées liées à la paresse, notez les dans un carnet mental pour les observer avec une certaine distance de sécurité: quelles pensées vous freinent ainsi?

·      Vous n’aimez guère faire des efforts en général et votre paresse naturelle vous ôte un peu d’entrain: ne vous blâmez pas, ne vous étiquetez pas, c’est parfaitement normal !

·      Vous avez tendance à renoncer avant même de commencer. Cela nous arrive à tous sans exception !

·      Vous en avez marre, vous avez l’impression que votre esprit et votre corps n’en peuvent plus de méditer. Ces pensées sont très répandues, ce n ‘est pas grave du tout !

·      Vous ressentez un désir irrépressible de faire des petites taches ou autres occupations mineures plutôt que de méditer, dont vous reconnaissez pourtant l’importance : c’est classique !

Soyez curieux, observez ce que vos réactions spontanées aimeraient vous amener à faire quand ces pensées surgissent.

Commentaires et Base de connaissances