Méditation et jogging?

  • La marche méditative est une excellente introduction à la course en pleine conscience.
  • De manière générale, on recommande de ne pas penser aux choses qu'on ne peut pas facilement changer, comme sa respiration et sa condition physique. Le fait de se focaliser sur un mouvement de course à pieds mécanique, ou même sur un processus encore plus automatique comme l’est par exemple la respiration, est contreproductif (cela s’appelle "l’hypothèse de l’action contrainte »). Avec l’aide de la méditation de la pleine conscience, on peut alors se concentrer sur son ressenti général, ou penser à des choses qui vont et viennent habituellement dans votre tête.
  • Une étude a même montré que la consommation d’oxygène des coureurs augmente quand ils pensent à leur respiration ou quand ils pensent à leur condition physique (par rapport au cas où ils pensent à leur ressenti ou ils pensent à tout ce qui pouvait leur arriver pendant qu’ils couraient, ou tout ce qui leur passait par la tête). 
  • Mais une concentration intérieure "peut provoquer des pensées négatives, notamment quand les sensations deviennent désagréables sur la durée de la course ou lorsque l’intensité augmente".  Dans ce cas, il est alors préférable de s’appuyer sur l’entrainement de son esprit à la pleine conscience pour ne pas se faire embarquer par ces pensées ou pour les non méditants de visualiser la fête après la course ou la compétition ;-)

Commentaires et Base de connaissances