Quelle position pour méditer ?

Il n’y a pas de règle stricte sur la position à adopter. Pas forcé d’adopter la position du lotus (qui est pourtant le symbole ou le cliché le plus connu de la méditation), une simple chaise suffit. On peut alors méditer n’importe où et de façon discrète et pratique.

 Vous devez surtout pouvoir bien respirer, être confortable, solide, ouvert, avec une bonne stabilité, dans une position qui vous maintienne en éveil avec l’esprit alerte et qui reste bonne d’un point de vue physiologique (notamment le dos). 

Pour votre information, on constate que ces postures sont parmi les plus utilisées:

  •  Assis sur une chaise, les pieds bien à plat sur le sol, les jambes légèrement écartées, la tête digne comme reliée au ciel par un fil invisible, le dos droit en respectant vos courbures grâce à une légère rotation vers l'arrière de votre bassin (ante-version)
 
(pas trop raide ou droit)

(ni trop
voûté) 

  • Assis en lotus, demi lotus, en tailleur ou en diamant sur le sol, sur un tapis de yoga ou sur un zafu (coussin de méditation) : votre bassin doit être surélevé. Posez votre pied gauche sur votre cuisse droite, et inversement. Il est possible de faire le demi-lotus, en ne posant qu'un seul pied sur votre cuisse, ou le quart de lotus, en laissant vos pieds croisés sur le sol. Vos genoux peuvent, pour certains, servir d'appui sur le sol.
  • Allongé sur le dos. Je vous suggère de glisser un petit coussin sous les genoux ce qui réduit l'ensellure lombaire et met les muscles au repos dans les jambes et le dos. L'important est que cela fonctionne pour vous, surtout si vous avez mal avant même de commencer.
  • Assis sur un petit tabouret (shogi)
  •  Debout
  • En marchant lentement (marche méditative)

 

Pour les bras, là encore vous faites ce que vous voulez du moment que vous êtes confortable : posés sur les cuisses, les genoux ou sur l’aine, le long du corps…. Les mains sont plutôt posées à plat ou entrelacées pour éviter les tensions inutiles.

Les yeux peuvent être ouverts ou fermés ; nous vous guiderons en ce sens dans les séances. La bouche peut être légèrement entrouverte pour éviter les crispations.

 Laissez vous être comme vous êtes, plutôt que de chercher à aller dans une certaine direction ou de vous appliquer.

Pensez à vous étirer en fin de méditation.


Commentaires et Base de connaissances